Agroécologie et résilience 

Bien plus qu’une technique agricole respectueuse du vivant, l’agro écologie se définit comme étant un ensemble de pratiques et de valeurs portant la volonté de tendre vers davantage d’autonomie.

Construite autour du principe de résilience, son économie se veut circulaire et axée sur trois grands axes, à savoir la polyactivité, le circuit court et une gestion des déchets responsable. Parce que nous expérimentons ce modèle de plus en plus en vogue depuis des années, aux Amanins, nous sommes fermement convaincus de la nécessité de l’essaimer pour poser les bases d’un monde de demain qui répondra aux nouvelles problématiques économiques, sociales, sociétales mais aussi climatiques.

Une autonomie financière


Pensé sur le principe de la poly activité, le modèle économique global de l’agro écologie vise à s’approcher au plus près de l’autonomie financière. En diversifiant ses offres et ses produits, il permet notamment à la structure qui le choisit de pouvoir envisager les rentrées d’argent nécessaires à son fonctionnement en circuit fermé. L’objectif de ce modèle est de pouvoir se projeter sur du moyen, long terme en commençant doucement et en avançant pas à pas vers des ambitions plus grandes.


Aux Amanins, nous faisons le choix de multiplier nos propositions en diversifiant nos produits, et offrons notamment des repas du champ à l’assiette, des produits de la ferme en vente directe ou encore des séjours en logements éco construits nous permettant d’être autonome à hauteur de 80%.


Du circuit court


Parce que nous souhaitons que nos prestations et offres soient en corrélation parfaite avec les valeurs d’écologie et de permaculture humaine dont nous portons les couleurs, nous nous appliquons à penser des projets qui ont du sens.


Grâce à l’originalité de notre proposition de valeurs, nous inscrivons notre identité dans un projet sociétal qui nous ressemble. Nous respectons le cycle du vivant, pratiquons autant que faire ce peut l’autonomie alimentaire et encourageons une consommation locale, responsable favorisant le circuit court.


Une économie circulaire


Être autonome cela signifie également tendre vers une économie circulaire. Dès que cela est possible, la transformation des produits que nous vendons se fait sur place, nous fabriquons notamment notre pain et notre fromage dans nos ateliers, à la ferme.


Afin d’avoir le moins d’impact possible sur l’environnement, nous travaillons également à la gestion des déchets sur place, notamment en nous appliquant à en produire le moins possible, en utilisant un compost, des toilettes sèches et en gardant à l’esprit que chacune de nos actions peut avoir des conséquences sur la planète, à plus ou moins long terme.


Vous avez envie d’échanger avec nous sur tout cela ? L’agro écologie vous parle ? Et si vous profitiez de l’une de nos visites de site pour venir à la rencontre du nouveau monde ?