Habitats légers : pourquoi c’est une bonne idée pour la planète !

Il est indéniable que la crise sanitaire a bouleversé notre manière d’appréhender et voir le monde mais aussi nos habitudes de consommation à tous les niveaux. Nombreux d’entre nous commencent à s’interroger sérieusement sur les conséquences de leurs actions au quotidien et s’interrogent sur les habitats participatifs ou légers, portant l’envie de réduire parfois drastiquement leur empreinte sur l’environnement. Une manière responsable et
dans l’air du temps d’apporter sa participation active à la diminution de la menace climatique. Parce qu’aux Amanins nous nous penchons depuis 15 ans sur la question de la préservation du vivant sous toutes ses formes et les constructions éco responsables, l’habitat léger ça nous parle forcément et on vous explique pourquoi !

Un habitat éco friendly

A la fois plus respectueux de l’environnement et plus proche des espaces naturels, l’habitat léger est une option qui séduit de plus en plus, notamment dans nos contrées Drômoises. Souvent malmené ou décrié, cet habitat réversible brise les codes de l’urbanisme et se confronte bien souvent aux réticences des mairies et communautés de communes alors même que bien encadré il offre une solution loin d’être négligeable en matière
d’environnement.

Qu’il soit mobile, à l’instar des roulottes, caravanes et tiny house ou éphémère comme une yourte, l’habitat léger combine un impact environnemental faible et un coût modéré tout en permettant à celui qui se lance dans l’aventure de s’installer au cœur d’un espace naturel et de participer activement à la protection ainsi qu’à la préservation de ce dernier.

 

Vivre en harmonie avec la nature

Parce qu’ils défendent un choix de vie différent et cultivent des valeurs en lien profond avec le vivant, les militants d’une nouvelle manière d’habiter et de s’affranchir du système consumériste sont mis au banc des marginaux et souffrent de nombreux a priori.

Permettant un premier pas vers l’autonomie sous toute ses formes, ces nouveaux habitats sont bien souvent l’occasion d’un premier chantier en auto construction et d’une prise de conscience face à l’urgence climatique.

Quoi qu’il en soit, certaines communes font le choix de l’inclusion et de l’éco responsabilité en se positionnant clairement et sans équivoque pour un accueil des habitats légers sur leur territoire. A l’initiative de l’association « Hameaux légers », une carte participative des villes accueillantes ou des éco lieux collectifs existe d’ailleurs pour vous accompagner dans votre choix d’installation. Si le souffle de l’écologie et le vent de la liberté parlent à vos préoccupations profondes, il est peut-être temps de vous questionner sur ces habitats d’un nouveau genre ou encore de creuser la notion de désobéissance fertile.