Habitats participatifs : une solution anti-crise qui fait des émules

A l’heure ou les menaces liées au réchauffement climatique se précisent, ou la nécessité de lever le pied en adoptant des modes de consommation plus responsables s’impose et ou l’économie fait vaciller le pouvoir d’achat, la question du vivre ensemble n’a jamais été aussi présente dans les esprits. Prenant tout son sens au sein du contexte actuel, le logement collectif s’impose comme étant une réponse évidente aux problématiques écologiques et économiques. Tour d’horizon de ces nouvelles formes d’habitat qui prennent de l’ampleur sur nos territoires.

 

Vecteur de transformation sociale

Parce qu’ils donnent vie à nos territoires et nous poussent à nous interroger sur notre façon de vivre fondamentalement, les habitats partagés sont un terreau essentiel de transformation sociale, ouvrant vers de nouvelles interactions et permettant à chacun d’adopter un quotidien plus responsable et moins pourvoyeur d’énergie.

Lieu souvent atypique, il s’inscrit complètement dans une nouvelle forme de société visant généralement l’autonomie sous toutes ses formes mais également une entraide et un partage de compétences.

Grâce au partage et à la collectivité, les couts courants sont amoindris, les travaux avancent plus vite, les petits soucis d’organisation trouvent des réponses immédiates. Vivre ensemble c’est faire des concessions mais avant tout s’inscrire dans une démarche respectueuse de l’humain et plus largement du vivant.

 

Un véritable projet de vie

Créer du lien avec son environnement, établir des règles de vie en collectif, mais aussi se projeter vers demain pour avancer ensemble sur ce projet sont quelques-uns des impératifs liés au vivre ensemble au quotidien.

Projet qui fait sens dans une société ultra- individualiste, celui de l’habitat participatif, est avant tout un projet commun dans lequel l’état d’esprit altruiste est prédominant. Inutile de se lancer dans l’aventure si vous nourrissez un grand besoin de solitude et que le principe d’entraide vous est opaque.

A l’issue d’un parcours parfois long et difficile, ce projet de vie est avant tout une aventure humaine sans pareil et 100 % développement durable !

Et si vivre chez soi tous ensemble était l’une des manières les plus constructive de lutter contre l’isolement, préserver l’environnement et partager des ressources ? Si l’idée vous titille ou que vous avez envie de vous renseigner davantage, commencez peut être par creuser le sujet de la souveraineté alimentaire , premier pas vers l’autonomie.