Jardin partagé : un concept qui cartonne

Parce que l’attrait pour la nature, la campagne et plus largement pour l’importance de tendre à davantage d’autonomie, notamment alimentaire, commence à se faire entendre au sein de la société Française, nombreux sont les citadins et néo ruraux à se lancer dans l’aventure du jardin partagé.

Répondant au fantasme du principe du champ à l’assiette ou encore soucieux de prendre soin de la terre pour répondre aux problématiques écologiques, les adeptes de cette nouvelle manière de travailler la terre et de se nourrir sont légion. Tour d’horizon de ce qu’il faut savoir et comprendre avant de foncer tête baissée entre une rangée de chou fleurs et trois plants de tomates.

 

Partage et solidarité

Offrant la possibilité de cultiver la terre à ceux qui ne sont pas détenteurs d’un espace à jardiner, le jardin partagé revêt également un caractère social et pédagogique évident. Mise en commun de la récolte, partage de plants mais aussi échanges autour d’un savoir faire et de traditions, l’engouement des français pour ce concept répond à un besoin de retour à l’essentiel, à la nature.

Intergénérationnel, le jardin partagé est donc, de toute évidence, un endroit ou l’on ne vient pas uniquement pour bécher et mettre les mains dans la terre.

 

Ecoresponsabilité

Manger bio, local, opter pour des techniques de jardinage permacoles ou respectueuses de l’environnement sont quelques-unes des motivations des jardiniers en herbe mais pas seulement.

Erigé autour de valeurs humaines, ce type de projet permet également de s’ouvrir vers de nouveaux horizons autour de la convivialité, de la solidarité en créant des échanges inter générationnels. Développant des liens de complicité et permettant également d’accompagner les plus jeunes sur les chemins de l’écologie et du respect du vivant, le principe du jardin partagé à encore de beaux jours devant lui, et c’est tant mieux !

Parce que le faire ensemble en coopérant permet d’avoir un temps d’avance sur demain et d’éveiller les consciences des nouvelles générations sur la nécessité de prendre soin du vivant sous toutes ses formes, plaçons la nature au cœur des apprentissages