Le centre

Bienvenue au Centre Agroécologique des Amanins situé en Val de Drôme sur le territoire de la Biovallée.

Les Amanins est né de la rencontre de Michel Valentin (décédé en mai 2012) et de Pierre Rabhi. Ils ont par leur rencontre et leurs compétences associé écologie et économie. Ils ont souhaité répondre aux questions : Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ? Quels enfants laisserons-nous à la planète ?

« Rendre à la Terre nourricière ce qu’elle nous donne » pour nous nourrir, tout en la respectant. Les Amanins est un lieu qui tend vers l’autonomie alimentaire.

1,8 hectares de terre cultivée en maraîchage biologique, avec une démarche d’agroforesterie, permettent la production variée de nombreux légumes de variété ancienne.

La ferme accueille quarante brebis Lacaune et trois vaches nourries pricipalement grâce aux céréales et prairies des Amanins.

Nous transformons le lait de vache et de brebis en fromages, yaourts, et faisselles, affinés et consommés sur place.

Grâce à 18 hectares de céréales et prairies, nous nourrissons notre troupeau, et produisons nos céréales. Le blé est moulu dans notre moulin et la farine permet de réaliser une centaine de kilos de pain par semaine cuit au feu de bois.

Toute notre production est transformée et sublimée par notre équipe de cuisiniers, pour le plus grand plaisir des papilles des personnes que nous accueillons.

Des moments de convivalité autour de grandes tablées, pour déguster nos produits sublimés.

Le centre d’accueil est entièrement éco-construit, avec des bâtiments en ossature bois, murs en paille, et enduits de terre et chaux. 

Ces cabanes en bois nichées au cœur de la forêt ravissent nos visiteurs en période tempérée.

Le centre recherche son autonomie énergétique, grâce à l’utilisation de panneaux solaires thermiques, complétés par une chaudière à bois déchiqueté.

L’électricité utilisée par le centre provenait de son éolienne (actuellement en panne), elle est aujourd’hui assurée par un abonnement auprès d’un fournisseur d’électricité de source renouvelable (Enercoop).

Les eaux usées issues de l’activité des Amanins sont traitées sur place grâce à une station de phyto-épuration.

L’écologie est un tout, et l’apprentissage de la coopération est essentiel. Pour cela, l’école du Colibri accueille chaque année 35 élèves du CP au CM2. Au delà de leurs apprentissages scolaires, les élèves de l’école du Colibri apprennent à coopérer, et à vivre ensemble.

Les Amanins est un lieu de transmission et de sensibilisation : un carrefour d’échange sur l’agroécologie. A travers des ateliers pratiques et théoriques, les professionnels des Amanins partagent leurs savoirs faire.

Les Amanins c’est aussi un lieu de « transition », un lieu favorable à l’émergence de l’intelligence collective. Il favorise ainsi la rencontre et l’échange entre des citoyens Colibris soucieux de transformer notre société.

Adultes comme enfants, soyez les bienvenus aux Amanins. Au plaisir de vous accueillir !

« Notre écologie » correspond à l’équilibre que nous construisons aux Amanins.

Cette écologie est un fil d’Ariane qui lie tout ce qui vit aux Amanins. Une pensée globale pour favoriser une relation équilibrée entre l’Homme et la Nature.

Notre production en agroécologie relie agriculture, écologie et humanisme. Elle crée un rapport à la terre qui nous permet de produire et de nous nourrir sainement.

Afin de limiter notre impact environnemental global, et garantir une autonomie du lieu, nous travaillons quotidiennement sur la mise en place de quatre autonomies :

  • Autonomie alimentaire grâce à une polyculture respectueuse de notre Terre nourricière
  • Autonomie énergétique grâce à la production d’énergies provenant de sources renouvelables (soleil, vent, bois).
  • Autonomie de la construction grâce à l’utilisation de matériaux naturels des Amanins (terre, pierre, paille), et l’apport d’autres matériaux locaux (sable, bois, chaux).
  • Autonomie économique et financière grâce à une inter structuralité solidaire.

Et parce que l’on peut très bien, comme le dit souvent Pierre Rabhi : « cultiver son propre jardin, produire ses énergies, limiter ses dépenses énergétiques… et en même temps exploiter son voisin », nous œuvrons collectivement dans une démarche d’écologie relationnelle afin d’être en adéquation avec nos valeurs.