Agroécologie : une philosophie paysanne

A l’heure ou l’importance d’un retour et d’une reconnexion à la terre et plus largement au vivant prend tout son sens, force est de constater que la meilleure manière d’y retourner de façon pérenne est celle portée par les valeurs de l’agro écologie.

Pour l’expérimenter depuis plus de 15 ans, aux Amanins, nous réaffirmons notre envie de poursuivre dans cette voix en nous inscrivant dans une logique de paysannerie bien plus qu’en qualité d’exploitant agricole. Nous développons des activités à taille humaine autour d’une éthique appliquée sur le terrain. La nature que nous prenons le temps d’observer est notre guide et nous permet une approche globale indispensable à notre appétence pour une autonomie quasi complète, tant alimentaire qu’énergétique. Une approche visant la durabilité et le respect du cycle du vivant que nous développons et réajustons régulièrement.

Paysannerie : être en lien avec le vivant

Être paysan c’est avoir une activité agricole de culture et d’élevage permettant de vivre, d’assurer a minima son alimentation selon le principe de la souveraineté alimentaire ( linker avec article connexe) avec laquelle elle est en lien direct, c’est être autonome, c’est vivre de la terre que l’on possède et que l’on travaille, c’est, quelque part, reprendre le pouvoir sur son alimentation.

Grâce aux valeurs de l’agro écologie paysanne, aux Amanins nous adaptons aux conditions locales des pratiques vivantes et dynamiques. Notre objectif va bien au-delà de l’auto-suffisance et consiste à faire émerger une agriculture à la fois sociale et écologique qui soit rémunératrice et s’ancre sur les territoires de manière pérenne.

En ayant parfaitement conscience du cycle du vivant et en tirant des leçons et conclusions de l’observation de ce dernier, nous construisons pas à pas les piliers d’une manière plus responsable de concevoir la culture et l’élevage, à petite échelle afin de pourvoir aux indispensables sans tomber dans le piège de la surproduction et donc du gaspillage. Notre envie est de pouvoir assurer une alimentation de type, du champ à l’assiette.

Agro écologie : une éthique qui se vit au quotidien

Approche globale visant à instaurer un fonctionnement durable et rémunérateur permettant la survie des petits producteurs, l’agro écologie se vit aussi comme étant une véritable éthique vis-à-vis du vivant, à appliquer quotidiennement sur le terrain au travers d’actions concrètes destinées à rester en lien avec les valeurs paysannes de lien à la terre.

L’idée est donc de replacer l’activité agricole au cœur de sa vocation première, à savoir, produire de la nourriture pour nourrir une population définie et s’affranchir ainsi des dépendances évidentes liées au marché mondial en favorisant les circuits courts et fermés.

En relocalisant l’agriculture sur un territoire donné, l’agro écologie agit comme un acteur majeur qui participe à valoriser et soutenir l’observation, l’expérimentation et l’innovation en puisant ses fondements dans un modèle écologique.

Echange, coopération, recherche de solutions mais également apprentissages entre pairs sont au cœur de cette nouvelle paysannerie incarnée par de fortes dynamiques collectives. Un manière de penser le monde agricole autrement, et de faire du vivant un tout participant à avancer vers une transition respectueuse à la fois de l’environnement et de nos besoins essentiels.